N’oublie pas le savon!

N’oublie pas le savon!

Nous l’avions jadis quotidiennement à portée de main et à fleur de peau avant qu’il ne se trouve en difficulté: le savon. Raison suffisante pour s’y intéresser de plus près et de se demander: quel est le savon qui me convient aujourd’hui?

Tu t’es lavé? Un rappel lancé en permanence à l’adresse des enfants pour qu’ils se lavent. Se laver semble être une nécessité. Nous nous lavons parce que la propreté corporelle stimule notre sentiment de bien-être, parce que cela nous protège contre des maladies mais surtout aussi parce que nous voulons donner une image propre de nous à nos concitoyens dont nous attendons qu’ils soient eux aussi propres. Même pour les animaux, l’hygiène corporelle est une évidence. En un mot: se laver est indispensable!

Pour se laver, il faut de l’eau et si possible aussi du savon. Les savons, appelés aussi en termes génériques agents tensioactifs, contiennent une part hydrosoluble et une part liposoluble si bien qu’ils sont en mesure de mélanger deux liquides incompatibles, l’eau et l’huile, en vue d’éliminer les particules de saleté qui s’y sont fixées. Les savons font depuis des millénaires partie de notre quotidien.

Tandis qu’on utilisait autrefois pour les soins corporels presque exclusivement des savons de corps et de toilette solides, leur usage a fortement régressé entre-temps au profit de savons liquides majoritairement synthétiques.

Savons liquides et stratégie de vente

En raison de leur fabrication, les savons sont le plus souvent légèrement alcalins et capables de neutraliser la surface un peu acide de la peau (couche protectrice acide). En suivant cette argumentation, cela signifierait qu’en utilisant un savon «alcalin», nous serions moins bien protégés contre les bactéries. C’est du moins ce qui était avancé dans les années 1970, quand les fabricants ont commencé à commercialiser leurs savons liquides.

Précisons que la plupart de ces savons liquides ne sont pas des savons ordinaires, mais bien des substances fabriquées de manière synthétique, de soi-disant Syndets dont on prétend qu’ils sont …


Vous êtes curieux ? Vous trouverez l’article complet dans l’Ami de la Nature 01/19. Il vous suffit de vous abonner au magazine via notre boutique.

Laisser un commentaire

Défilement vers le haut