Strada alta – en amont

Strada alta – en amont

Venant du Gothard, le Sentier culturel des Alpes conduit depuis Airolo direction sud sur la Strada alta jusqu’à Sobrio (sur les hauteurs de Biasca) en passant par Altanca et Osco avant d’atteindre la vallée de Blenio. Voici en tant qu’alternative une suggestion en sens inverse: de Rossura vers le nord jusqu’à Deggio.

Strada alta – pendant des années, ce chemin panoramique long de 45 kilomètres était considéré dans les villages situé le long de la route comme garant pour une forte fréquentation des bistros et des auberges. Or, ces derniers temps, le sentier d’altitude est progressivement passé de mode. C’est bien dommage. En tout cas, cela n’augmente pas le nombre d’occasions pour s’arrêter et s’attabler en cours de route. Sans compter que l’entrée en service du tunnel de base du Gothard a particulièrement affecté la Léventine en général. D’où l’importance de ne surtout pas négliger la Strada alta.

Certains tronçons de la Strada sont goudronnés, par exemple entre Airolo, Altanca et Deggio, et semblent plus adaptés à des tours à vélo qu’à des randonnées. C’est pourquoi nous choisissons ici un itinéraire empruntant majoritairement des chemins naturels. Contrairement à ce que font «normalement» la plupart des randonneurs, nous ne descendons pas la vallée mais la remontons. Le regard orienté vers le massif du Gothard au nord, nous découvrons le monde montagneux sous un angle imposant.

Disparition progressive des traces

En parcourant la Strada alta l’esprit ouvert, l’alternance de paysages naturels et cultivés sur des terrains dégagés fera le bonheur des randonneurs avec une succession de vues splendides vers le loin ou vers le bas. En marchant d’un village à l’autre, on se rend compte à quel point l’agriculture a évolué au fil du temps. Les champs autrefois cultivés ont cédé la place à des prairies grasses. En revanche, là où l’exploitation agricole a été abandonnée, le recrû (et plus particulièrement le noisetier) a envahi la terre cultivable auparavant soustraite à la nature sauvage.

Mais en y regardant de plus près, on découvre en maint endroit entre les buissons et les jeunes arbres les …


Vous êtes curieux ? Vous trouverez l’article complet dans l’Ami de la Nature 02/19. Il vous suffit de vous abonner au magazine via notre boutique.

Laisser un commentaire

Défilement vers le haut