22.04.2021

4 questions à Andreas Kräuchi

Aujourd’hui, les 4 questions s’adressent à Andreas Kräuchi, responsable du site Internet de la maison AN Schrattenblick, située dans la biosphère de l’Entlebuch.

De nos jours, si on a l’intention de séjourner dans une maison AN, on cherche d’abord sur Internet. Le site web serait donc la carte de visite par excellence pour la maison. Est-ce exact?

Pour nous tous qui faisons marcher la maison AN Schrattenblick, la présence sur Internet est très importante. Le nouvel habillage de notre page a boosté notre notoriété. L’augmentation des connexions du site web est une bonne nouvelle. Au cours des 30 derniers jours, 367 internautes ont opéré 1979 clics de souris. Et au cours des 365 derniers jours, on a enregistré 34›889 connexions établies par 6960 internautes. Il en résulte chaque année de 60 à 80 réservations. A cause de la pandémie du coronavirus, nous avons malheureusement subi un recul massif.

Qu’est-ce qui distingue selon toi un bon site web pour une maison?

Il doit attirer l’attention avec des contenus intéressants (texte, audio, image, vidéo, etc.). Les utilisateurs ne veulent pas seulement être approvisionnés en informations, il faut aussi encourager la communication en offrant dès la page d’accueil des propositions interactives. Par ailleurs, il ne faut pas surcharger le site. Des commandes de navigation bien compréhensibles et des liens vers d’autres sites sont un must pour un accueil optimal des utilisateurs.

A plus de 70 ans, tu ne fais pas vraiment partie de ce qu’on appelle les Internet Natives…A plus de 70 ans, tu ne fais pas vraiment partie de ce qu’on appelle les Internet Natives…

Après une formation dans la branche de l’électronique, je me suis lancé dès 1973 dans le secteur informatique alors en plein boom. Il a d’abord fallu apprendre les bases des nouvelles technologies de l’information et de la communication, puis suivre la formation de programmateur, analyste, chef de projet et pour finir directeur d’un département d’ingénierie de logiciels. J’ai régulièrement suivi des cours de formation continue pour rester à jour. J’ai acquis au fil des ans une connaissance profonde de la matière et beaucoup d’expérience. En conséquence, je me sens appartenir aux Digital Immigrants. Depuis ma retraite, je continue à tenir mes connaissances à jour en consultant la littérature spécialisée et en suivant ma voie d’autodidacte prêt à mettre les mains dans le cambouis.

En cliquant sur Schrattenblick.nfh.ch, on découvre sans cesse des nouveautés. Autrement dit: tu n’arrêtes jamais…

Je vérifie régulièrement par rapport à l’actualité, l’exactitude et la qualité de notre site Internet. J’essaie par ailleurs de me mettre au courant des dernières tendances dans le webdesign afin d’être prêt à temps pour éventuellement étendre le développement et l’optimiser – cela toujours grâce à l’excellente collaboration avec l’équipe compétente du centre administratif de la FSAN. Périodiquement, nous enquêtons également sur les besoins et souhaits des utilisateurs de notre site Internet. Je m’apprête à me consacrer davantage à l’avenir aux données statistiques du tableau de bord du web. J’ai récemment mis en ligne sur notre site une «visite virtuelle de la maison et de ses environs» que l’élève d’un membre AN avait proposé en tant que travail de fin d’étude.

Défilement vers le haut