13.09.2019

De Savognin à la vallée de la Landwasser

Si l’itinéraire ne présente aucune difficulté majeure, il demande beaucoup d’endurance. A son point culminant (2143 m), le tour offre en récompense une vue fantastique sur la vallée de l’Albula, le Domleschg supérieur et la Lenzerheide.

Savognin? C’est à travers cette localité dotée de quatre églises que passent celles et ceux qui franchissent le col du Julier pour se rendre à Saint-Moritz. Savognin est également la première destination du canton des Grisons à s’être équipée dès 1978 de canons à neige à large échelle pour attirer les touristes et finalement comptabiliser environ 200’000 nuitées par année. Savognin est par ailleurs le lieu où Segantini a réalisé l’une de ses plus célèbres peintures intitulée «Les deux mères». Enfin, Savognin est le point de départ de cette suggestion de randonnée.

L’automne est la saison idéale pour cette excursion de Savognin par-dessus la Motta Palousa jusqu’à Surava. Le temps automnal est souvent clair et sans brume si bien que l’extraordinaire vue depuis la Motta Palousa est particulièrement mise en valeur à cette saison.

A la sortie est de Savognin (1206 m), le chemin grimpe d’abord vers l’Alp Muntschect puis vers Promastgel (1688 m) avant de poursuivre à travers une forêt de plus en plus clairsemée jusqu’à la Motta Palousa (2143 m), belvédère offrant une superbe vue sur la région d’Oberhalbstein et la vallée de la Landwasser.

Descente en pente raide

La descente vers Surava (986 m) via Stavel Vigl (1809 m) et Alp Aclas (1443 m) est en partie assez raide et passe près de l’impressionnant pic rocheux du Crap Furo culminant à 60 mètres et qui est considéré comme centre géométrique du canton des Grisons.

A l’endroit le plus bas du tour, un petit bijou attend les visiteurs sensibles au charme nostalgique: la petite gare de Surava. Située sur la ligne de l’Albula, elle est restée telle qu’on l’a toujours connue: une sorte de boîte en bois à deux étages tannée brun foncé par le vent et le temps. On ne va cependant pas attendre longtemps avant d’être rattrapé par la réalité du présent: la gare n’est plus desservie depuis que les RhB ont remplacé le trafic local par un service de bus. Pour ren…


Vous êtes curieux ? Vous trouverez l’article complet dans l’Ami de la Nature 03/19. Il vous suffit de vous abonner au magazine via notre boutique.

Défilement vers le haut