26.03.2020

Dire que nous n’en connaissons pas la plupart…

Les insectes? Certains nous plaisent plus que d’autres. Les papillons font partie de nos favoris. Ils apportent le printemps. C’est tout? Que voyons-nous? Qui voyons-nous? Que savons-nous? L’«Ami de la Nature» invite sur les pages suivantes ses lectrices et ses lecteurs à une balade dans le royaume des papillons – à point nommé pour le début du printemps.

Avec plus de 160’000 espèces répertoriées dans le monde, les papillons représentent le deuxième plus grand ordre animal de notre planète, seuls les coléoptères étant plus nombreux. La Suisse dénombre à peu près 3600 espèces qui se sont acclimatées à tout type d’espace vital, à l’exception des courants d’eau.

Vols de nuit

L’univers des papillons ne comprend pas uniquement les espèces le plus souvent colorées que nous voyons danser d’une fleur à l’autre et associons volontiers à l’été et au soleil. Pourtant, la grande majorité de ce groupe animal pratique un mode de vie nocturne plus ou moins ignoré par les humains.

Tandis que l’on compte chez nous environ 220 espèces de papillons diurnes, on dénombre plus de 3400 espèces de papillons de nuit. Malgré leur mode de vie secret, certains sont eux aussi très jolis. Ils portent souvent en allemand d’amusants noms de famille, tels Eulen, Glucken, Spanner et Spinner.

Rôle clé pour la biodiversité

Cette immense diversité d’espèces nous font comprendre le rôle clé que les papillons jouent pour la biodiversité. Leur évolution se poursuit depuis le début de la période crétacée, il y a environ 145 millions d’années, et a toujours été étroitement liée depuis au développement des plantes à fleurs. On ne sera donc pas étonné d’apprendre que les papillons jouent un rôle essentiel dans la pollinisation.

Les papillons sont tout aussi importants pour leurs innombrables prédateurs, tels les oiseaux, rongeurs, chauves-souris, reptiles, la plupart des arthropodes, comme les araignées, mantes religieuses, guêpes, fourmis, etc. Tous ces prédateurs ne s’attaquent pas seulement aux papillons, mais également à leurs larves …


Vous êtes curieux ? Vous trouverez l’article complet dans l’Ami de la Nature 01/20. Il vous suffit de vous abonner au magazine via notre boutique.

Défilement vers le haut