14.06.2019

Laisser vagabonder son esprit en marchant

Venant du lac de Thoune, le Sentier culturel des Alpes traverse sous les Sieben Hengste la vallée de Justis jusqu’à Eriz en franchissant la Sichle et conduit via Rotmoos et le Räbloch à Schangnau. Ce parcours est idéal pour laisser vagabonder son esprit en marchant. On parvient ainsi jusque sur les rives du Red River à Manitoba, au Canada.

Rotmoos, Schwarzbach, Wissbach, Chaltbach, Schönewald – autant de toponymes rencontrés en cours de route sur notre chemin vers Schangnau. Les appellations nous permettent d’établir des rapports. Derrière chaque toponyme se cache une histoire, l’une plus difficile à décrypter que d’autres. Comme son nom l’indique, le Chaltbach n’est sûrement pas très chaud tandis que le Schwarzbach n’est pas blanc. Les noms facilitent la description et la narration. Et certains noms ont une résonance particulière: Räbloch n’a pas la même sonorité que Pfaffenmoos.

Celui qui est interpellé par son nom se sent concerné. Les parents donnent à leurs nouveaux nés un nom. L’homme étant pourvu d’un langage, il donne un nom à tout. Ce qui ne peut être désigné n’existe pas – ce serait un rien. C’est pourquoi, ironise le chanteur et prix Nobel de littérature Bob Dylan, l’homme aurait cherché dans la nuit des temps un nom pour les animaux qui n’en avaient jusqu’alors pas, comme la vache dont il est question dans la chanson «Man gave names to all the animals» éditée en 1979: «He saw milk comin’ out, but he didn’t know how. ‘Ah, think I’ll call it a cow’.»

En traversant la vallée de Justis vers le nord et en regardant droit devant soi, le randonneur sera peu étonné que le col devant lui s’appelle Sichle puisqu’il dessine ce qui ressemble à une faucille dotée d’une courbe aussi précise qu’élégante. On dirait qu’il a été inséré dans le paysage par la main d’un peintre entre les Sieben Hengste et le Sigriswiler Grat. La faucille est aiguisée comme si elle avait été confectionnée par un maître forgeron. Culminant à 1679 mètres, le col de la Sichle, dans la vallée de Justis, est un parfait exemple qui prouve combien les toponymes peuvent être éloquents.

Vert, moto et Räbloch

De l’autre côté de la Sichle, le chemin descend vers …


Vous êtes curieux ? Vous trouverez l’article complet dans l’Ami de la Nature 02/19. Il vous suffit de vous abonner au magazine via notre boutique.

Défilement vers le haut