13.09.2019

Le chemin alternatif vers le Léman

Densifier et se rapprocher les uns des autres – pourquoi pas à la rigueur! Mais parfois, notre âme désire de l’espace et de la distance. C’est également valable pour la randonnée. Un tour par-dessus le Col de Jaman arrive à point nommé. Etape du Sentier culturel des Alpes, la randonnée a de quoi alimenter une leçon d’histoire vivante et animée.

En évoquant les voies de transport et de transit, on pense aussitôt à l’A2, l’autoroute du Gothard, le San Bernardino, le Brenner avec leurs caravanes de tôle et le vrombissement des poids-lourds sur de larges routes. Transit et transport impliquent un incessant va-et-vient, aller-retour sans fin, mais signifient aussi beaucoup de bruit et de goudron. A l’opposé de cette épreuve, la randonnée par-dessus le Col de Jaman est une alternative bienvenue. Reliant Montbovon et Les Avants, elle part des terres fribourgeoises de Gruyère pour rejoindre les vignobles du Léman. Quoique… Pour ne rien cacher, le Col du Jaman était lui aussi jadis une voie de transport! Pressées dans des tonneaux, des tonnes de fromage de Gruyère transitaient ici pour être exportées dans les quatre coins du monde. Acheminée jusqu’au port de Vevey, la marchandise était ensuite transportée par bateau qui traversaient le lac jusqu’à Genève avant de descendre le Rhône vers Lyon et se jeter plus loin dans la mer avec à son bord des légionnaires de diverses armées.

Temps révolus

Un très vieux pont massif en pierre récemment restauré dans la gorge de l’Hongrin, des marches éparses creusées dans la roche et ajustées aux sabots des mulets, quelques tronçons goudronnés et toutes sortes de documents témoignent de l’époque lointaine où le Jaman jouait encore un rôle important dans la politique et le commerce. Les plus anciens témoignages écrits remontent à l’époque des guerres de Bourgogne (1476) lorsque les troupes fribourgeoises et gruyériennes ont franchi le Jaman pour repousser Les Savoyards vers Vevey. Le Jaman était alors en pleine effervescence – cette époque est bel et bien révolue. Pour le plus grand bonheur des randonneurs…

Dès notre point de départ Montbovon, on a l’impression de se trouver dans un théâtre d’opération secondaire et à l’écart du stress quotidien. Les perrons de la gare de Montbovon ont été prolongés et recouverts d’u…


Vous êtes curieux ? Vous trouverez l’article complet dans l’Ami de la Nature 03/19. Il vous suffit de vous abonner au magazine via notre boutique.

Défilement vers le haut