16.12.2020

L’hiver est là – heureusement qu’il y a la Tannhütte!

Dans la région montagneuse de l’Alpstein, située entre le Säntis, le Hoher Kasten et l’Altmann, se trouve la cabane appelée Tannhütte, isolée au bord d’un lac. Celles et ceux qui ont une prédilection pour la nature et la tranquillité et aspirent au calme hivernal, devraient dès maintenant se mettre en route pour se rendre sans plus attendre dans cette maison AN d’un genre particulier.

Marcher fait du bien et la randonnée a le vent en poupe – raison suffisante pour apporter chaque été un peu d’animation autour du Säntis (2501 m). Mais maintenant, en plein hiver, le calme s’est également installé dans l’Alpstein. Les auberges de montagne sont pour la plupart fermées, les alpages déserts et le téléphérique du Hoher Kasten est actuellement hors service en raison d’importants travaux. Située au bord du lac (sans doute gelé) de Sämtis, la cabane des Amis de la Nature a par conséquent elle aussi adopté le mode hiver. En d’autres termes, la Tannhütte n’accueille des visiteurs que sur réservation. Cela n’entrave nullement les réjouissances hivernales, bien au contraire! Cette contrainte mineure profite en effet à toutes celles et tous ceux pour qui le calme est une valeur importante et un signe de qualité.

Accessible uniquement à pied

Par ailleurs, en hiver, la Tannhütte (1250 m) n’est accessible qu’à pied. Si les conditions de neige le permettent, on pourra chausser nos raquettes à partir de Brülisau (922 m). Le chemin grimpe ensuite via Pfannenstiel à travers le Brüeltobel jusqu’au Plattenbödeli avant une dernière petite descente vers le lac de Sämtis et la cabane des Amis de la Nature. En prenant leur temps pour profiter de la balade, les randonneurs mettent à peu près deux heures pour parcourir ce trajet (4,5 km avec 380 m de dénivellation en montée et 70 m en descente).

Appartenant à la section AN de Saint-Gall, la Tannhütte correspond parfaitement à l’image qu’on se fait communément d’une cabane de montagne: ce n’est pas un hôtel doté de lits avec housses à peluche mais une maison équipée d’une cuisine en gestion libre. On peut y préparer son souper sur la poêle à bois qui réchauffe par ailleurs agréablement la pièce. La table en bois n’attend plus qu’une bonne soupe chaude ou une fondue – toutes deux des ingrédients idéaux pour une soirée réussie en ce lieu rustique.

Charmantes variantes

Membre de la section Gossau, Guido Rutz connaît comme personne la cabane Tannhütte jusque dans ces derniers recoins. Beaucoup le connaissent par ses activités de guide de randonnée chevronné. Mais il fait aussi partie de ce cercle restreint d’Amis de la Nature qui se chargent pendant quelques jours ou le temps d’un week-end du gardiennage d’une cabane. C’est à lui que nous devons les trois suggestions de randonnée qui conduisent vers la cabane AN ou la prennent comme point de départ.

Proposition 1: pour le retour depuis la Tannhütte vers Brülisau (car postal), il faut monter en dessous du Hoher Kasten via Mädi direction Hüttenbüel jusqu’à l’auberge de montagne Ruhsitz (1290 m), puis traversée vers Brülisau. Distance: près de 7 km, 205 m de dénivellation en montée et 520 m en descente.
Proposition 2: un peu plus longue, elle mène de la Tannhütte (1250 m) sur le même itinéraire jusqu’à Ruhsitz (1290 m) et à partir de là en une large courbe par-dessus le col de Ress (1309 m) à Brülisau. Distance: plus de 10 km, dénivellation de 580 m en montée et 655 m en descente.
Proposition 3: de la Tannhütte non pas vers Brülisau mais vers Appenzell Steinegg. Pour ce tour, il s’agit d’escalader après le col de Ress (1309 m) le Fänerenspitz (1505 m) qui offre une magnifique vue panoramique avant de redescende à Steinegg et sa gare des Chemins de fer de l’Appenzell en passant par l’auberge Eggli (1178 m). Distance: 14,5 km, dénivellation de 580 m en montée et 1018 m en descente. hg.

Défilement vers le haut