10.12.2019

Notre adresse à la Riederalp

Riederalp, Bettmeralp, Fiescheralp: la région au pied de l’Aletschhorn et de l’Eggishorn compte parmi les domaines skiables les plus attractifs de Suisse. Et c’est justement là, à la Riederalp, qu’une maison des Amis de la Nature accueille les visiteurs. Elle s’appelle Lueg ins Land. Un membre des Amis de la Nature peut y passer la nuit pour moins de 20 francs.

«Au petit matin, avant même que les premiers rayons de soleil ne chassent l’aube, nous sommes montés à la Riederalp.» Voilà comment débute le Bulletin des Amis de la Nature publié en juillet 1941 sous le titre «De l’utopie à la réalité».

Utopie désignait le souhait des Amis de la Nature Suisse (alors encore rassemblés sous l’appellation «Association touristique») d’acquérir un chez-soi au Valais. Quant à la réalité, il s’agit de la maison AN Lueg ins Land, officiellement inaugurée les 5/6 juillet 1941 à la Riederalp.

La Riederalp hier et aujourd’hui – les différences sont frappantes. Sous l’appellation Aletsch Arena lancé par les voyagistes, la région loin au-dessus du Rotten dispose en hiver de plus de 100 kilomètres de pistes de ski préparées et 70 kilomètres de pistes de ski de fond, de tracés pour raquettes de neige et de chemins de randonnée d’hiver.

Lorsque les Amis de la Nature ont pour la première fois évoqué publiquement le désir d’avoir leur propre maison à la Riederalp, deux ans après le début de la Seconde Guerre mondiale, aucun téléphérique n’y conduisait encore. Ce n’est qu’en 1951 que le premier téléphérique est entré en service depuis Mörel. Il n y avait guère de maisons de vacances non plus, exceptée la Villa Cassel construite en 1900 dans le style victorien à la Riederfurka et aujourd’hui exploitée par Pro Natura. Dans son rapport de juillet 1941 cité plus haut, Hans Welti (alors chef du département des maisons des Amis de la Nature) poursuivait ainsi: «Qui ne connaît pas cet Eden, unique dans sa beauté magique, unique dans sa splendeur majestueuse: la Riederalp, avec son choix inépuisable d’excursions pour les vacanciers autant que pour les alpinistes.»

Aujourd’hui – sans Spa & Co.

Les habitués au confort d’un Spa, d’un bar à champagne et du room-service ne trouveront certes pas leur bonheur à la maison AN sur la Riederalp, mais les personnes sensibles à la simplicité, au fait-maison et au partage seront comblés en découvrant Lueg ins Land. En effet, c’est une maison « à l’ancienne», c’est-à-dire dotée d’une cuisine à l’équipement robuste en gestion libre. Avec ses lits superposés en bois, c’est un endroit idéal pour accueillir des groupes et cultiver la convivialité lors de camps d’été ou d’hiver, de sorties d’associations, de vacances ou de fêtes de famille. Evidemment, les particuliers sont eux aussi les bienvenus à condition d’être disposés à renoncer au confort d’une chambre single.

Prix cassés dans le pays des prix chers

Avec toutes les dépenses liées au voyage, aux remontées mécaniques, à l’hébergement et à la nourriture, les vacances de ski ont à juste prix la réputation d’être une affaire plutôt coûteuse. Les tarifs appliqués à la maison Lueg ins Land paraissent d’autant plus attractifs: un membre AN ne doit débourser que CHF 19.50 par nuit (seulement un franc de plus pour les non membres). La maison peut par ailleurs être entièrement réservée pour des groupes d’au moins 20 personnes, les écoles bénéficiant de réductions spéciales.

Un peu d’histoire

La maison AN sur la Riederalp appartient aujourd’hui à l’URAN (Union Romande des Amis de la Nature) qui réunit les sections AN de Suisse romande. A l’origine, cette bâtisse construite en 1939 avait pu être acquise au printemps 1941 par la fédération nationale des Amis de la Nature grâce à l’engagement du Conseiller national valaisan Karl Dellberg avant d’accueillir ses hôtes à partir du 5 juillet de la même année sous l’appellation de «Maison AN». Selon les directives politiques de la fédération, le chalet Lueg ins Land était une pièce maîtresse du réseau de maisons AN que les Amis de la Nature se donnaient pour objectif de réaliser dans toute la Suisse, dont la maison de vacances à Grimentz, dans le Val d’Anniviers, ou encore la maison Cristolais en Haute-Engadine.

Près de 40 ans plus tard, à partir de 1981, la tendance a commencé à s’inverser: d’après l’avis général, la fédération nationale était censée ne plus posséder ou gérer des maisons. Lors d’une assemblée extraordinaire, en juin 1983, l’URAN décida à contre-courant d’acquérir le chalet Lueg ins Land ce qui allait être finalisé exactement un an plus tard. Le chalet continue bon an mal an de fonctionner parfaitement grâce à l’engagement bénévole de nombreux Amis de la Nature.

Signalons pour finir que la maison AN Cristolais mentionnée plus haut, dans les environs de Samedan/Celerina a été cédée par la fédération nationale à la section Engadine qui continue à la gérer avec succès jusqu’à aujourd’hui. Autre point commun: comme Lueg ins Land, la maison Cristolais est particulièrement idéale pour des vacances de sports d’hiver – à condition que les visiteurs puissent se passer de l’ambiance jet-set de la station voisine de Saint-Moritz.

Défilement vers le haut