31.05.2022
Travail politique

Quand David gagne contre Goliath – La Banque cantonale des Grisons réduit la publicité pour les sommets

L’été dernier, la Banque cantonale des Grisons (GKB) avait installées sur 150 sommets des panneaux publicitaires qui avait provoqué l’indignation de nombreuses personnes. L’organisation de protection des Alpes « Mountain Wilderness Suisse » a remis le 16 novembre 2021 à la GKB une pétition soutenue par les Amis de la Nature Suisse, munie de plus de 7000 signatures en demandant le démontage de la publicité. La banque répond maintenant à cette demande et retire sa publicité d’ici 2023. 

Depuis toujours les montagnes ont servi de sujet publicitaire pour d’innombrables marques et produits. Toutefois, la publicité sur les montagnes devient de plus en plus envahissante. Les exemples vont des projections temporaires de logos d’entreprises sur les flancs des montagnes aux installations permanentes. Un exemple encore récent et particulièrement choquant est celui des panneaux métalliques de 15 x 60 cm sur lesquels est imprimé un code QR permettant d’accéder à un site web de la Banque cantonale des Grisons (GKB). Ces installations, qualifiées par la GKB de “livres de sommet numériques”, que la Banque cantonale des Grisons a fait installer sur autant de sommets des Grisons à l’occasion de son 150e anniversaire, ont été solidement ancrées dans la roche à plus de 2020 mètres d’altitude. Selon l’analyse de Mountain Wilderness Suisse, 100 des 150 stèles métalliques se trouvent sur des sommets d’un terrain sauvage de haute qualité. Cela signifie qu’elles sont isolées et à peine marquées par l’influence humaine. Les derniers espaces de ce type en Suisse doivent être préservés pour permettre aux générations actuelles et futures de vivre des expériences authentiques en milieu sauvage.

Après avoir recueilli plus de 7000 signatures contre son projet, la GKB a finalement décidé de démonter les stèles. La banque annonce que le démontage de tous les panneaux est prévu d’ici 2023. Elle admet elle-même que la moitié des stèles ont déjà été démontées par des inconnus ̶ un signe fort que la publicité sur les sommets est déplacée.

Chez Mountain Wilderness Suisse, on se réjouit énormément : “La publicité sur les sommets nuit à la qualité du paysage et diminue l’expérience de la nature”, déclare Tim Marklowski, chef de projet Sports de montagne chez Mountain Wilderness Suisse. “Nous sommes très heureux de la décision de la GKB et espérons que ce précédent fera comprendre à d’autres entreprises et au grand public que la publicité n’a pas sa place dans la nature”.

Communiqué de presse Mountain Wilderness Schweiz

Défilement vers le haut